logoAN-GG
bandeauANGG  

Vers le Site National

Logo_UTAN-Bourgogne-FC

Sorties Montagne

puce RANDONNEES en Moyenne MONTAGNE (Accompagnateur Responsable : Gérard MARTIN) Séjours en CHALETS A.N. de Montagne

Vous pouvez accéder ici à des randonnées de tous niveaux dans de nombreux lieux en France.

Bouton Visorando

    Entre Salins et Arbois... 12-14 avril 2017

          A l'occasion d'un séjour de 3 jours de mise en forme au Chalet Lou Be Co près de Salins-les-Bains, une petite bande d'AN de Bourgogne-Grande Garenne a pu randonner autour du Cirque du Fer à Cheval et remonter partiellement la Cuisance dans la Reculée des Planches avec un arrêt à la Cascade des Tufs.

          Près de là nous avons visité les ruines du village et du château médiéval de La Chatelaine où résida Mahaut d'Artois, belle-mère de Philippe V..

          Le Cirque du fer à Cheval vu de la vallée de la Cuisance
          Promontoire du Cirque dont la nature karstique alimente la Cuisance
          Belvédère du Fer à Cheval
          Le fond du Cirque côté de la grotte des Planches (accès fermé)
          Une ruine du bourg castral de La Madeleine abandonné au XV siècle
          Exercices d'étirement et de relaxation après la marche
          Exercices d'étirement et de relaxation après la marche
          La cascade des Tufs
          L'eau est chargée de calcaire dissous qui se dépose en concrétions
          Le lit de la Cuisance constitué de calcaire en éventail


      Les Richesses du pays de Fougerolles : 7-9 octobre 2016

          Nous étions 12 AN Bourgogne-Grande-Garenne à nous rencontrer avec la section de Vesoul à la Feuillée Nouvelle, chalet de la section du Val d’Ajol où Elisabeth et Robert nous ont accueillis du 7 au 9 octobre.

          Au programme :
          - Le samedi :
          Circuit de découverte des Pierres de Roûge. C’est un site très original des Vosges Saônoises par son décor, sa végétation et ses tables de grès.

          La dénomination "Pierre de Roûge"  provient non pas de la couleur des blocs de grès rencontrés sur le parcours (idée faussement reçue !) mais du fait qu'à cet endroit là, on "rouissait" le chanvre jusqu'à la fin du XIXème siècle (du verbe rouir, en patois roûjir devenu ensuite roûge) dans des petits plans d'eau alimentés par des rupts (prononcer ru). Coutumes et traditions sont évoquées sur des panneaux tout au long de la promenade.

          Mis en place en 1981, ce sentier a fait figure de précurseur au niveau régional. Sa vocation est tout d’abord de comprendre et d’expliquer en 11 étapes les relations qui existent entre les différents êtres vivants (biocénose) et leur milieu (biotope) rencontrés tout au long du parcours : ce sentier se veut être, avant tout, un moyen didactique permettant d'approcher la notion d’écologie.

          Lecture consciencieuses panneaux d'information
          Les cerises, le ruissage, la végétation, le relief...
          Une dalle de grès en bordure d'un rupt

          Visite du musée de la cerise à Fougerolles. Cette visite (à recommander) nous a enchantés par les explications claires et bien documentée et de notre guide.
          Si l'activité de distillation est moindre qu'à une époque (4 distilleries en activité contre plus de 37 en 1900), elle reste une des principales ressources du village ; il faut y ajouter 50 paysans-distillateurs artisanaux. La distillerie Peureux s'est diversifiée avec succès grâce aux Griottines. Une autre a ressuscité l'absinthe

          L'entrée côté moderne du musée
          Une batterie d'alambics de collection
          Fûts contenant les fruits en fermentation
          Un chalot où était stockés matériel, outils, semences...

          - Le dimanche, marche nordique avec initiation pour les débutants. La promenade a quelque peu été perturbée dans son itinéraire par une chasse en cours qui ne nous avait pas été signalée avant le départ.

          Bref, week-end bien rempli agrémenté d’un temps superbe et d’une succurente andouille du Val d’Ajol. Merci à Monique, Elisabeth et Robert pour cet agréable week-end.

          Jean-Pierre


    La Source du Lison et le Mont Poupet : 28-30 avril 2016

          Carte_PoupetA  l'occasion d'une nouvelle cure de remise en forme à Salins-les-Bains durant laquelle nous avons séjourné au Chalet de Lou Be Co, 16 AN de Bourgogne-Grande Garenne ont pu (re)visiter la Source du Lison particulièrement abondante en rapport avec les très fortes précipitations du printemps. Cette résurgence est située à Nans sous Saint-Anne, elle est le premier site français classé (le 2 mai 1912) afin de le protéger.

          Non loin de là, nous avons visité la taillanderie de Nansspécialisée dans la fabrication des faux. Visite commentée par un guide très convaincant.

          Le lendemain, une petite marche, pique-nique compris, au Mont Poupet que tous les participants ne connaissaient pas.

          <Quelques photos de ces visites>

           

           

Un long week-end à La BEUILLE : 18-20 mars 2016 - Le Carnaval Vénitien de REMIREMONT

          Groupe à La BeuilleNotre groupe de 12 personnes a séjourné au Chalet de La Beuille, propriété de la section AN de Remiremont.

          Le vendredi, notre « guide habituel » de LA BEUILLE, Dominique, nous conduit jusqu’au SAINT-MONT qui domine REMIREMONT. A  travers une agréable forêt qui commence à s’éveiller au printemps, sous le soleil et au son du chant des oiseaux et après une pause à la Fontaine Sainte Claire et sa statue naïve, nous atteignons le sommet (672 m). Une chapelle le coiffe, construite en 1851 par Charles GALMICHE en hommage à Saint ROMARIC. A la descente nous traversons les fouilles archéologiques sur les vestiges de l’abbaye avec 2 chapelles et des sarcophages. Dans une prairie en contrebas, nous avons le bonheur de découvrir 4 chevreuils en train de paître. Après le Pont des Fées nous longeons la cascade de MIRAUMONT avant le retour au parking.

          Le Samedi, après « dissipation des brouillards matinaux », nous partons faire le tour de quelques-uns  des « Mille étangs » autour du chalet. Sans notre guide, nous errons dans la forêt, traversant quelques plaques de neige gelée qui ont du mal à fondre et contournant  les ornières creusées par les engins d’exploitation forestière. Nous terminons notre balade par une visite aux vaches Highlands qui broutent au-dessus du chalet. Retour au chalet pour le repas avant le départ pour le Carnaval de Vénitien de REMIREMONT.

          CascadeDimanche matin, Dominique nous conduit pour un « vrai » tour des étangs. Chacun d’eux, sous le soleil et sans le vent, est un miroir qui reflète la végétation environnante et nous découvrons les premières jonquilles au bord de l’étang de La Mollière.

          Yvon

          LE SAVIEZ-VOUS - Un peu d'histoire sur REMIREMONT

           En l’An 620 après J.C., un Seigneur de la Cour d’AUSTRASIE à METZ, dénommé « ROMARIC », conquis par la FOI du moine Saint-Amé, choisit avec lui un sommet montagneux situé au confluent de la Moselle et de la Moselotte, appelé aujourd’hui « le Saint-Mont », mais jadis « ROMARICI MONS, c’est-à-dire, « Remire-Mont », pour y fonder un Monastère de femmes…

           Près de deux siècles après sa fondation, en 818, l’Etablissement fut transféré dans la vallée, des Abbesses et des Chanoinesses (une cinquantaine) remplaçant les Religieuses solitaires du Mont St-Romaric (St-Mont).
           Elles donnèrent naissance au célèbre Chapitre riche et puissant des Chanoinesses Nobles de Remiremont, relevant directement du Saint-Siège et de l’Empereur du St-Empire Romain Germanique.

          Les chanoinesses, toutes de très haute lignée, puisqu’elles devaient prouver posséder au moins 8 quartiers de noblesse, édifièrent une Eglise Abbatiale avec une crypte du XI°, que jouxtait un Palais Abbatial.
          Ces Dames n’étaient pas recluses dans des cellules monastiques, mais vivaient en ville, dans des hôtels particuliers parfois bien somptueux, érigés autour du Monastère et de son Abbatiale (superbes hôtels encore bien présents aujourd’hui à Remiremont).
          Seules, la Mère-Abbesse,- qui portait le titre de Princesse du Saint-Empire,- et ses 2 assistantes, devaient prononcer des vœux de célibat, les autres religieuses étant libres, mais tout-de-même astreintes aux Offices…

          Chapelle Saint MontDurant des siècles, ce Chapitre fut l’un des plus importants de l’Occident.
          Parmi les 56 Abbesses qui l’ont dirigé, certaines sont restées célèbres, telles Catherine DE LORRAINE, Marie-Christine DE SAXE (tante de Louis XVI) et Louise-Adélaïde DE BOURBON, fille du Prince de CONDE.

          La Révolution de 1789 dispersa l’abbaye et ses religieuses.

          Gérard

          Le 21ème CARNAVAL VENITIEN DE REMIREMONT

          <VOIR les IMAGES>

           

           


Le Plateau des Mille Etangs - Automne 2015

          C'est avec la section de Vesoul que nous nous sommes retrouvés à 16 le week-end des 10-11 octobre au Chalet de la Feuillée Nouvelle au Val d'Ajol.

          Au programme : marche nordique (initiation et pratique) le samedi à proximité du châlet, puis visite de la ville de Plombières-les-Bains via les Jardins, créés, gérés et entretenus par l'association "Les Jardins en Terrasses".

          "Les Jardins en Terrasses", c'est un parc jardin, un lieu original, et c'est aussi une scène de plein air. Endroit de détente et de découvertes, il est prétexte aux nombreuses animations qui jalonnent l'année. Les Jardins c'est aussi un véritable potager. Des légumes dans un décor de fleurs, de sculptures et d'objets détournés... c'est de la "poésie verte" diront certains.

          Après un dîner autour de l'andouille du Val d'Ajol (fumée et savoureuse) préparée par nos hôtes vésuliens nous avons préparé la sortie du lendemain : marche de 10 km (... plus quelques uns) sur le plateau des Mille Etangs avec repas tiré du sac.

          Une bien belle journée assortie d'un temps magnifique.

          Merci encore Vesoul

        Quelques photos de cette sortie



        ventron

          Une Sortie Rando de Montagne le Week-end de PENTECOTE 2011

          du Samedi 11 Juin au Lundi 13 Juin 2011 aux "Falères", commune de VENTRON (Vosges).

          Un Programme détaillé sera publié courant Mai 2011.
          Nuitées en Refuge de Montagne – Duvets, chaussures de marche imperméables ; poncho et sac-à-dos obligatoires.
          Repas tirés du sac, à titre individuel.
          Possibilité d'organiser raclette, fondue, boîte chaude, tartiflette (à déterminer à l'avance avec le Groupe intéressé).

          Le COMPTE RENDU d'Yvon

          Le week-end de la Pentecôte a été l'occasion pour une douzaine de membres de notre section de découvrir le chalet « Les Falères » situé à 670 m, au dessus de VENTRON (Vosges), petite station de sports d'hiver proche du Ballon d'Alsace. A notre arrivée samedi midi nous avons pu profiter, pour prendre notre repas, d'une grande table située sur la terrasse et admirer la vue reposante sur la séduisante vallée à nos pieds. Nous avons ensuite apprécié l'aspect accueillant des chambres et leur propreté.

          chalet falereL'après-midi a été consacré à une première promenade qui nous a d'abord conduit au village où nous avons obtenu de précieux renseignements sur les possibilités de randonnées auprès de la souriante et compétente employée du Syndicat d'Initiatives. Puis nous avons repris l'ascension du versant du VENTRON et, après un arrêt à un belvédère situé à l'arrivée d'un mur d'escalade et offrant une autre belle vision sur le village, nous sommes redescendus au chalet. Un moment convivial nous a permis de fêter le passage de notre Président à la dizaine supérieure. Après le repas du soir préparé par Louisette, nous assistons à la projection des photos de la croisière en Méditerranée qu'une partie des membres ont effectuée fin mai.

          Dimanche matin, après un petit déjeuner au pain frais (commerce ouvert au village) le soleil était à nouveau au rendez-vous pour notre départ en randonnée. Nous faisons le tour de la montagne face au chalet, par des sentiers qui cheminent alternativement dans les prairies et à couvert en forêt, admirant différentes espèces de fleurs multicolores. Notre randonnée nous mène à une source ferrugineuse aménagée en 1929 par un garde forestier, restaurée en 1981 et classée « site naturel majeur » en 2004. L'eau tient sa couleur brique des ions ferriques dont elle se charge en traversant les couches granitiques. Nous dégustons notre pique-nique à l'ombre des conifères et autres feuillus avant de terminer notre périple par le versant du VENTRON emprunté la veille. Nous profitons de la douceur de fin d'après-midi pour des jeux de société en terrasse, suivis d'un apéritif mérité et apprécié, avec dégustation de spécialités maison, solides et liquides. Après le repas du soir une séance complémentaire nous offre la suite des photos de la croisière.

          Lundi matin sera consacré à une visite étonnante : le « Musée des Racines », réalisé par un passionné entièrement bénévole. Il parcourt les forêts environnantes pour ramasser racines et branches aux formes particulières qui lui inspirent des personnages ou animaux fantastiques, artistiques ou drôles, souvent plus vrais que… nature ! Nos passons un long moment à flâner dans cet univers, digne du « Jardin extraordinaire » de TRENET, que nous nous promettons de venir revisiter tant il est rempli de mystère et de découvertes, impossibles à appréhender en une seule vision.

          Le repas de midi marque la fin de cet agréable séjour dans un lieu où nous reviendrons pour en découvrir d'autres facettes.

groupe pot
source racines



Séjour à UBINE du 25 Octobre au 1er Novembre 2011

Le COMPTE RENDU DE GERARD et PHOTOS D'YVON

chalet UbinePartis le Mardi matin 25 Octobre 2011 à 4 premières voitures, de nos contrées humides et embrumées, avec Adeline et ses filles, nous avons musardé dans les préalpes de Haute-Savoie, entre ANNEMASSE et VACHERESSE, en raliant Bonne, Curseille, Boëge, Habère-Lullin, Habère-Poche (où l’on se souvint d’avoir campé en sauvage en Avril …1976 !),- puis LULLIN, la Vernaz et enfin, Pré Bioge, les Départementales  n° 902, puis D22, de Thonon-les-Bains à Abondance, jusqu’au vieux village alpestre de VACHERESSE. 

Débarquons à notre Q.G. le Café Tagand où nous réclamons les clefs du Refuge de montagne « Le Cmaclie » situé 520m. plus haut et précisons notre programme de marches des jours à venir.

Vers 15h.30, les voitures d’Adeline et ses filles, d’Yvon et Martine, de Lionel et Sophie avec leurs 3 enfants et enfin de Jacquotte et Gérard,  abordent dans un soleil mitigé le chalet totalement redécoré de bois résineux, d’UBINE (1470m.).-

Le Mardi après-midi se déroulera donc en rangements divers, organisation du couchage et allumage du feu, afin de réchauffer l’intérieur habitable de 6° à 17° en quelques heures.

 Mercredi 26 Oct.

On prend ses marques dès le p’tit-dej’ aux alentours de 8h. et un peu plus de 2h. plus tard, toute l’équipe (adultes, anciens, mouflettes et petits  mouflets, au total 12 grimpeurs s’échelonnant de 2ans ½ à 70, s’élanceront sur les sols encore gelés tout en dévers conduisant à la Plagne du Mont.

1ère halte-restauration à 11h. sous un soleil magnifique. On sort les gourdes des sac-à-dos (le biberon a été momentanément délaissé, sauf à l’emplir de gnôle éventuellement).

Il est décidé de prendre le repas de midi au village alpestre d’AUTIGNY à 1.590m d’altitude, en squattant comme à l’habitude une table et des bancs en façade Sud d’un chalet privé d’altitude, souvent délaissé en dehors de la saison d’été.
 

Adeline, Lucie et Pauline,- Jacquotte et moi-même prendrons ainsi nos quartiers d’été, car Pauline –(2a.1/2) rechigne à monter plus haut : il faut reconnaître que c’est là sa 1ère rando. de moyenne montagne et qu’elle a chaussé des bottes de caoutchouc qui n’ont rien de celles de 7 lieues !
 

Les plus vaillants ( Martine, Yvon, Sophie, Lionel, Juliette, Loulou et Agathe ) partent directement d’Autigny pour atteindre les  3 Croix à 1.808m. où ils pourront grignoter sous un soleil d’été indien.
 

Aux environs de 14h.30 tout le groupe se reforme près de notre table de pique-nique, tandis que nous cherchions à la jumelle à discerner les activités de Laurent et de sa tribu, arrivés dès 14h. au Chalet d’Ubine avec les 1ers rayons de soleil qui commençaient à lécher le « Cmaclie » demeuré jusqu’à 13h. dans l’ombre du majestueux Mont-Chauffé dominant le paysage de ses 2.095m.

 Déjà, Céline, Antoine et Guillaume s’égayaient le long du petit torrent dévalant du Col d’Ubine et de la Pointe de Lachau, cherchant à retrouver leur aire traditionnelle de jeux de piste.

Jeudi 27 Oct. 2011 :

Dès 9h. et des broutilles, Yvon, Laurent, Lionel, Christine et leurs trois grands (Céline, Antoine et Guillaume) ont disparu dans les brumes matinales dans l’espoir (couronné d’ailleurs de succès) de réaliser le grand tour du Mt-Chauffé (env. 5h.) en passant par le Chalet de la Raille, le chalet de Crébin, les Combes et la Plagne du Mont.

MtChauffeAlors que vers 10h.30, s’élançait un autre groupe moins présomptueux comprenant Sophie, Adeline, Jacquotte et Gérard le Vétéran + Martine qui ayant souffert d’un genou après le Col d’Ubine avait préféré rebrousser chemin pour ne pas entamer son capital physique du reste de la semaine ; sans oublier les plus jeunes, Pauline, Lucie, Agathe, Louis et Juliette.

Petite randonnée très discrète au pied de la Pointe de Lachau, repas champêtre et jeux divers d’été, comme 1-2-3 soleil etc…
Evidemment, notre groupe est rentré en 1er au chalet pour très vite accueillir les vaillants marcheurs du tour du « Chauffé », pas même épuisés par leur périple. Il faut dire que le temps de cette journée a été superbe.

Les enfants reprennent bien vite le jeu de la « gamelle » commencé la veille.

Vers 18h. (heure d’été), pendant notre partie endiablée de Yam’s, arrive l’avant-dernier groupe de l’Equipe de Bourgogne Grande-Garenne, Patrick, Hugo et Pascalou, débarquant d’Argenteuil pour les 1ers et de Lamarche-sur-Saône pour notre « renommé Capitoul ».

Nous serons déjà 20 ce soir à la veillée, fêtant d’agréables retrouvailles.

Vendredi 28 Oct. 2011 :

Temps toujours aussi magnifique ce matin : On se croirait en plein été. Il ne manque plus que les cigales…

Certains vont tenter l’ascension des « Cornettes de Bise » (Laurent, Yvon, Patrick, Hugo, Céline, Antoine et Guillaume) par le Chalet de la Calaz, itinéraire Est, moins fangeux en cette saison.

Ubine ChamoisLio et Sophie avec leur progéniture se rendront à Autigny afin de voir arriver les « Che » en début d’après-midi…

Pascal décide de randonner en « vieux solitaire », à l’attaque du « Petit-Chauffé ».

Martine préfère accompagner Jacquotte et Gégé au Col de Floray, en démarrant du hameau de Bise. Or, tout en devisant gaiement, nous avons dévié insensiblement et nous aboutîmes sur le sentier du Col de Bise en face du Col de Floray ; ce sera pour la prochaine tentative.

 On sent une pente très rude, de plus en plus ardue, mais la terre étant bien sèche, les prises du sentier accrochèrent très bien.
Arrivés au Col de Bise, à 1916m. nous jouissons d’un panorama splendide, tant sur la Vallée de Bise et les Cornettes, que sur le Lac Léman, le petit Lac de Lovenex, à nos pieds et les Chalets de Neuteu.

Prenons notre repas en compagnie des noirs choucas, un peu en contre-bas du Col, afin de rester à l’abri des bribes d’air vif d’altitude.

De notre tanière improvisée, nous remarquons bientôt un majestueux bouquetin scrutant l’horizon, puis un second, ensuite, 3,4 ,5 jusqu’à 7 animaux broûtant sur l’arête menant au Col d’Ugeon.
Redescente sur Bise et rentrée au Chalet vers 15h.15 en longeant le Lac de Fontaine.Pendant ce temps, Alex, Stephanie, Pierre, Tom et Guillaume étaient arrivés à 14h. au Chalet d’Ubine et préparent leur matériel de randonnée et de couchage.

Nous serons donc 25 ce soir pour déguster la traditionnelle fondue savoyarde que nous allons modifier quelque peu cette année, sur les conseils du Fromager ( 5 fromages différents à fondre, une cuillerée à café de moutarde et une bonne rasade de kirsch de Fougerolles) ; essai transformé et approuvé par tous ! on recommencera !

Cependant Adeline et ses 2 filles avaient dû repartir dès 10 h. ce matin, car leur séjour tirait à sa fin, Adeline devant reprendre son job dès le lendemain.

La veillée « fondue » se prolongea ensuite par un feu de camp, style « Europe-Jeunesse », le long du torrent, avec la participation déchaînée de 2 guitaristes (Yvon et Alex) et moult chanteurs, les plus jeunes « montagnards » s’affairant à griller des chamallows piqués sur des baguettes de bois souple.

Bonne ambiance nous faisant nous ressouvenir de nos escapades des années 80 avec certains qui ne sont plus parmi nous…
Coucher à 23h. pour tout le monde.

Samedi 29 Oct.  

Lac DarbonBeau temps, douceur relative.

Lionel, Sophie et leurs enfants rentrent aujourd’hui au bercail, après un jour de voyage et 3 jours de saines randos.
   Jacquotte, Martine et Laurette qui était venue avec Alex et Stéphanie, accompagnées du « vieux loup de terre » Gégé, repartent à Bise pour escalader cette fois le fameux Col de Floray ( 1800m.) ;

Le reste de la troupe quittera également le hameau de Bise quelques minutes avant nous pour escalader le Col de Bise ascensionné par nous la veille, le Col de Parvis et de Planchamp, pour descendre à la hauteur de Lac de Darbon, pris dans les glaces une bonne partie de l’année.

Laurent, Pascal MOREAU,  Patrick LERAT, Yvon, Alex, Hugo, Christine, Stéphanie, Céline, Pierre, Tom, Guillaume CHEVAILLER, Antoine et  Guillaume MARTIN déjeunent au bord du Lac ; je les aperçois depuis le promontoire du Col de Floray ou nous cassons également une petite croûte.
 Je m’avance un peu plus dans le vide pour faire une photo suggestive, lorsque je réalise que je viens de débusquer un vieux mâle bouquetin qui somnolait tranquille dans un repli de rocher sous mes pieds :  Eberlué de me voir à 2m. seulement de lui, il s’en va, digne et majestueux, la queue en trompette, les cornes dans le vent ! Céline, Antoine et Hugo nous ont repéré et bientôt, tout le groupe remonte les pentes afin de venir boire un café avec nous. Nous nous comptons alors une vingtaine à deviser dans les grandes herbes sèches, partageant qui, un petit gateau, qui un chamallow, qui une poignée de raisins secs…

Sur les 14h. presque tout le groupe emprunte la périlleuse redescente du Col de Floray sur le Val de Bise, toujours dangereuse du fait de la simpiternelle boue du sentier bien peu lumineux d’ailleurs. Seuls, Pascal et Laurent décident de rentrer par les crêtes dominant Darbon (Pointe de Bénévent, Mont de Chillon).

Tout le monde se retrouvera une heure après au Chalet, profitant des derniers rayons du soleil, en sirotant une boisson bien fraîche sur le banc de façade du « Cmaclie ».

Mais vers 17h. c’est alors l’arrivée au Chalet du dernier groupe venant cette fois de l’Isère (Christophe, Isabelle, Eïleen, Juliana et Lisa) : arrivés le Samedi, ils repartiront les derniers, Mardi 1er Novembre en après-midi.
 Nous serons à nouveau 25 ce soir au repas, puis à la veillée guitare et chants.

Dimanche 30 Octobre 2011 :

Le temps est toujours beau, ce qui est exceptionnel pour la saison !

Un 1er groupe montera aux Chalets de MENS via le Col d’Ubine (1552m.) comprenant Yvon , Pascalou, Martine, Jacquotte et Gérard.

Pendant notre repas très frugal, du fait que j’avais oublié le sachet du repas de notre couple, nous nous prélassons au soleil avant de remonter par le Col d’Ubine et de regagner le Chalet.

  Yvon et Pascal passeront au pied Sud de la Pointe de Lachau et rentreront par les « Bougnes ».

  Patrick et Hugo sont déjà repartis à Lamarche, ayant abandonné Pascal en « paquet-cadeau » aux bons soins de Mr. et Mme Yvon et Martine POULEAU.

  Quant à la tribu de Laurent accompagnée par Isabelle, Stéphanie, Alex et Christophe,  ils attendront la visite de Franck BLANC, de son épouse et de ses 2 gars ; puis monteront en discutant ferme aux Chalets d’Autigny ensuite en pèlerinage aux Trois Croix.

Pour nous les anciens, ce sera notre dernière soirée au Chalet d’Ubine (chants et guitare jusque très tard dans la nuit : coucher pour tous à 22h. Bonne nuit les petits… !

Lundi 31 Oct. 2011 :

Ubine GroupeEncore beau temps dès le matin. Cela en devient lassant !
Grand remue-ménage dans le chalet, car beaucoup d’amis rentreront à la maison en ce jour, excepté la famille Chevailler au complet.

Pascal et Yvon reprogramment une dernière course rapide au « Petit-Chauffé »…

Après le repas de midi consommé exceptionnellement à l’intérieur du Chalet cette fois, les voitures chargées et le ménage fait,- nous quitterons le Cmaclie à 14h.15 pour déposer le compte du séjour au Café TAGAND.

Les familles de Christophe et d’Alex ainsi que Laurette rentreront Mardi 1er Novembre ayant profité un jour de plus du temps tellement merveilleux cette année, comparé à la même saison passée 2010.

Nous voici tous rentrés à la maison, retrouvant les brumes, les pluies ou les brouillards de nos plaines humides et froides et rêvons très fort que nous sommes restés prisonniers  des pierriers du « Chauffé » …Hélas la réalité nous rattrapera très vite. A la prochaine !

 


Retour sur les marches de montagne de 2009-2010

- 1. Une Sortie Rando de Montagne le Week-end de PENTECOTE 2011 du Samedi 11 Juin au Lundi 13 Juin 2011) :
dans les ALPES Françaises ou Suisses, sauf cas d'enneigement rédhibitoire …Vosges ou Jura.

- 2. Une Sortie Rando pour TOUSSAINT 2011 (en principe du 24, 25 ou 27 Octobre au 1er ou 2 Novembre 2011) , dans les ALPES Françaises, au Refuge d'UBINE (Haute-Savoie), « le Cmaclie « à 1.450m. d'altitude (Haute-Savoie).

 

VisiteursCompteur de visites

© Copyright et légalité

Site optimisé pour les navigateurs
IE8 Logo IE Firefox logo_firefox Opéra logo_opera Safari logo_fafari